13 mai 2013

La Mer... s'est retirée

LA MER S'EST RETIRÉE La mer s'est retirée, Qui la ramènera ? La mer est démontée, Qui la remontera ? La mer est déchaînée, Qui la rattachera ? Un enfant qui joue sur la plage, Avec un collier de coquillages. Jacques CHARPENTREAU
Posté par Sylau85 à 07:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2013

A l'aube du printemps

À l’aube du printemps À l’aube du printemps,Comme un coucou malin, Dans le douillet du nid D’une grive insouciante, Entre les œufs bleutés, J’ai glissé mon poème Pour qu’il sache chanter. Et maintenant j’attends L’éclosion avec hâte Pour savoir si mes mots Sauront aussi voler. Paul BERGÈSE Apropos de Paul bergèsePoésie  / jeunesse Provençal de l’arrière pays, celui de son cœur, celui de Giono, il en porte toujours les chants, la chaleur, les senteurs et les saveurs mais il s’est greffé au ciel du Nord, à ses bleu noir, ses... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2010

Au fleuve de Loire

Au fleuve de Loire Ô de qui la vive coursePrend sa bienheureuse source,D'une argentine fontaine,Qui d'une fuite lointaine,Te rends au sein fluctueuxDe l'Océan monstrueux,Loire, hausse ton chef oresBien haut, et bien haut encores,Et jette ton oeil divinSur ce pays Angevin,Le plus heureux et fertile,Qu'autre où ton onde distille. Bien d'autres Dieux que toi, Père,Daignent aimer ce repaire,A qui le Ciel fut donneurDe toute grâce et bonheur.Cérès, lorsque vagabondeAllait quérant par le mondeSa fille, dont possesseurFut... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 juillet 2010

Invitation au Voyage

Invitation au Voyage Mon enfant, ma soeur,Songe à la douceur,D'aller là-bas, vivre ensemble!Aimer à loisir,Aimer et mourir,Au pays qui te ressemble!Les soleils mouillés,De ces ciels brouillés,Pour mon esprit ont les charmes,Si mystérieux,De tes traîtres yeux,Brillant à travers leurs larmes. Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté. Des meubles luisants,Polis par les ans,Décoreraient notre chambre;Les plus rares fleursMêlant leurs odeursAux vagues senteurs de l'ambre,Les riches plafonds,Les miroirs... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2008

La lune s'attristait...

La lune s'attristait. Des séraphins en pleurs Rêvant, l'archet aux doigts, dans le calme des fleurs Vaporeuses, tiraient de mourantes violes De blancs sanglots glissant sur l'azur des corolles. C'était le jour béni de ton premier baiser. Ma songerie aimant à me martyriser S'enivrait savamment du parfum de tristesse Que même sans regret et sans déboire laisse La cueillaison d'un Rêve au coeur qui l'a cueilli. J'errais donc, l'oeil rivé sur le pavé vieilli Quand avec du soleil aux cheveux, dans la rue Et dans le soir, tu m'es en... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2008

Novembre

Novembrede François COPPÉERecueil : Les mois *** Captif de l'hiver dans ma chambre Et las de tant d'espoirs menteurs,Je vois dans un ciel de novembre, Partir les derniers migrateurs.Ils souffrent bien sous cette pluie ;Mais, au pays ensoleillé,Je songe qu'un rayon essuieEt réchauffe l'oiseau mouillé.Mon âme est comme une fauvette Triste sous un ciel pluvieux ; Le soleil dont sa joie est faite Est le regard de deux beaux yeux ;Mais loin d'eux elle est exilée ; Et, plus que ces oiseaux, martyr,Je ne puis prendre ma volée Et n'ai... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

11 novembre 2008

La plage

La plage étincelle, fume Et retentit, vaste enclume Que les vagues et le vent Couvrent de bruit et d'écume. Je vais, selon ma coutume, Le long du galet mouvant, Les yeux au large, rêvant Quelque rêve décevant Salé de fraîche amertume. Avec leurs doux cris joyeux Et leurs mines ingénues, De beaux enfants, jambes nues, Se mouillent à qui mieux mieux. De loin, les suit et les gronde Une vieille grand-maman. Une jeune femme blonde Lit toute seule un roman. Les légères mousselines Des nuages... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2008

Le chat

C'est l'esprit familier du lieu ;    Il juge, il préside, il inspire    Toutes choses dans son empire ;    Peut-être est-il fée, est-il dieu ? Charles BaudelaireLes fleurs du malXLVII LE CHAT
Posté par Sylau85 à 23:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2008

La vache tranquille

La vache tranquille Elle paît en paix tout doux, si doux et plonge son museau dans une touffe d'herbes odorante et bien mou, si mou ... Elle somnole, se fout bien du voisin avec ses vaches folles dans le coin. Elle remâche un peu, une expression floue dans les yeux, tout doux, si doux ... Elle rêve qu'elle devient star d'un jour Dans un film de Fernandel elle fait son petit tour. Elle est la plus belle se croit Marguerite et avec Fernandel à sa suite elle s'en va sur la route ! Elle broute, tout bon, si bon et se retrouve le... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 21:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2008

Les feuilles d'automne

"Les feuilles d'automne emportées par le ventEn ronde monotone tombent en tourbillonnant." *** Colchiques dans les prèsFleurissent, fleurissent,Colchiques dans les près :C'est la fin de l'été. Les feuilles d'automneEmportées par le ventEn ronde monotoneTombent en tourbillonnant.   Châtaignes dans les boisSe fendent, se fendent,Châtaignes dans les boisSe fendent sous les pas. Nuages dans le cielS'étirent, s'étirent,Nuages dans le cielS'étirent comme une aile. Et ce chant dans mon coeurMurmure,... [Lire la suite]
Posté par Sylau85 à 07:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :