À l’aube du printemps

À l’aube du printemps,
Comme un coucou malin,
Dans le douillet du nid
D’une grive insouciante,
Entre les œufs bleutés,
J’ai glissé mon poème
Pour qu’il sache chanter.
Et maintenant j’attends
L’éclosion avec hâte
Pour savoir si mes mots
Sauront aussi voler.

Paul BERGÈSE

P1200625

Apropos de Paul bergèse
Poésie  / jeunesse

photo Paul BergèseProvençal de l’arrière pays, celui de son cœur, celui de Giono, il en porte toujours les chants, la chaleur, les senteurs et les saveurs mais il s’est greffé au ciel du Nord, à ses bleu noir, ses pastels fondus et ses douceurs de brumes opalines.  Instituteur honoraire, il cultive «l’art d’être grand-père» avec ses petits enfants.

Auteur d'une trentaine de recueils publiés, il souhaite faire partager son amour de la nature, (thème privilégié que l’on retrouve dans sa poésie, sans oublier la nature humaine), et ses jeux avec les mots. « …de petits poèmes qui vous font grand monsieur. »  Joëlle Brière (poète et éditeur) « …chez Paul, les bûches doivent craquer sans se plaindre, le temps d’une veillée ou d’un dernier vers pour les amis. » Michel Lautru (poète et éditeur) « …ce ton et cette jonglerie verbale proche de la virelangue souvent, sont bien sûr un ravissement. » Jean-Hugues Malineau (poète et éditeur)

On trouve aussi ses poèmes dans de nombreuses anthologies.